Réservez votre table

fermer

Pour réserver une table, veuillez renseigner les champs ci-dessous, puis nous indiquer la date et le nombre de personnes.
Tous les champs sont obligatoires, ces informations resterons confidentielles.
Nous vous conseillons, pour la confirmation de votre réservation de nous indiquer un numéro de téléphone sur lequel vous êtes facilement joignable (numéro de mobile par exemple).

Merci pour ces informations.
Notre équipe vous confirmera votre réservation
par mail dans les plus brefs délais.
Si la réservation ne peut pas se faire,
nous vous contacterons directement par téléphone.

Une erreur s'est produite,
Veuillez vérifier l'ensemble des champs requis.

Le service ne prends plus de rendez-vous pour cette tranche horaire.

Veuillez sélectionner une date égale ou supérieure à aujourd'hui.

La Voie Verte (piste cyclable) longeant le restaurant et sa terrasse
La Voie Verte (piste cyclable) longeant le restaurant et sa terrasse
La terrasse et son environnement végétal : citronnier, saules pleureurs…
La terrasse et son environnement végétal : citronnier, saules pleureurs…
La salle principale du restaurant
La salle principale du restaurant
La terrasse du restaurant, mélange d'ombre et de lumière
La terrasse du restaurant, mélange d'ombre et de lumière
L'entrée du restaurant avec vue sur la cuisine, partie neuve ajoutée au bâtiment
L'entrée du restaurant avec vue sur la cuisine, partie neuve ajoutée au bâtiment
La salle principale du restaurant avec sa partie
La salle principale du restaurant avec sa partie "Salon" à coté de la cheminée
Vue depuis la route : la signalétique du restaurant, vous êtes arrivés !
Vue depuis la route : la signalétique du restaurant, vous êtes arrivés !
L'attention porté aux détails : Art de la table sobre et contemporain
L'attention porté aux détails : Art de la table sobre et contemporain
Nos cocktails avec ou sans alcool
Nos cocktails avec ou sans alcool
Pour les amateur de dessert : le Tiramisu façon
Pour les amateur de dessert : le Tiramisu façon "Belle Hélène"
La Voie Verte (piste cyclable) longeant le restaurant et sa terrasse

Historique du lieu Galerie

À  la fin du XIXè siècle, la compagnie des Chemins de Fer de l’Etat entreprit la construction d’un itinéraire de desserte du sud-ouest du département de la Haute-Vienne, entre Saillat-Chassenon (embranchement de la ligne Limoges Angoulème) et Bussière Galant (raccordement à la ligne Limoges Périgueux), puis le prolongea ensuite jusqu’à Saint Yrieix. La ligne principale fut ouverte en 1880, elle desservait notamment Rochechouart, Oradour sur Vayres, Champagnac la Rivière et Châlus. En 1884 elle fut rétrocédée à la compagnie du PO (Paris-Orléans).

En 1914, la ligne voyait circuler 3 omnibus sur chaque section, de part et d’autre de Bussière Galant. Cependant, à cause du faible trafic, l’exploitation fut suspendue en 1918 entre Bussière et Saint Yrieix, pour être totalement fermée aux voyageurs en 1932. En 1938, à l’heure où la SNCF reprend la ligne, trois trains légers à vapeur continuaient encore à parcourir le trajet Saillat Bussière Galant mais le transport des voyageurs cessa définitivement en 1940. En 1944, de violents combats se déroulèrent dans la gare d’Oradour sur Vayres, du 17 au 19 juillet, où les maquisards bloquèrent puis firent reculer un train blindé allemand, tout en s’emparant au passage d’un important stock d’armes et de munitions.

Les années d’après guerre ont vu le déclin progressif de cette ligne limitrophe avec la  Charente. Cependant, le tronçon d’Oradour sur Vayres à Bussière Galant continua à voir passer des trains jusqu’en 1987, principalement pour transporter des bobines de fil de fer étiré pour une tréfilerie clouterie implantée à Champagnac la Rivière. La gare de Champagnac la Rivière était alors une importante plaque tournante pour le chargement et le déchargement des wagons, car idéalement située à moins d’un kilomètre de l’usine. Les énormes tourets de fil métallique étaient d’abord stockés sur le terre-plein avant d’être chargés sur les trains.

Lorsque toute activité industrielle cessa, la ligne fut abandonnée et bientôt envahie par la végétation. Le tronçon de ligne Oradour sur Vayres – Bussière Galant fut définitivement déclassé en 1996. En 2004, les communes d’Oradour sur Vayres, Champagnac la Rivière, Champsac et Châlus s’unirent au sein d’un syndicat intercommunal pour racheter à la SNCF et à Réseau Ferré de France les 13 kilomètres de voie reliant Oradour à Châlus. Après son déferrage et au prix d’importants investissements, l’ancienne ligne devint « la Voie Verte des Hauts de Tardoire », un itinéraire de randonnée douce pour piétons, cyclistes et adeptes du roller.

Galerie

Page Haut
image01
image02
image03
image04
image05
image06
image07
image08
image09
image10
Page Bas
fermer